Excite

10 points essentiels sur l’assurance complémentaire santé

Aujourd’hui, les assureurs et mutualistes multiplient les opérations commerciales pour obtenir de nouveaux contrats de complémentaire santé. Petit décryptage de l’assurance santé en 10 points…

  1. Les assurances complémentaires santés sont proposées par les assureurs, les sociétés mutualistes, les banques et les organismes de prévoyance.

  2. Toute personne peut aujourd’hui adhérer à une mutuelle sans avoir à remplir un questionnaire de santé, une pratique d’ailleurs interdite chez les mutualistes. Les assureurs peuvent, pour leur part, le demander.

  3. Même pour les personnes grandes consommatrices de frais de santé, le contrat d’assurance santé ne peut être résilié.

  4. En aucun cas l’assureur ne peut augmenter ses tarifs pour un contrat particulier. Les hausses annuelles concernent tous les contrats de même type souscrits auprès de leurs services et sont également fonction de l’âge de l’assuré.

  5. Les augmentations tarifaires en cours d’année sont très rares. Elles pourraient intervenir dans le cas d’une hausse des dépenses de santé brutale ou un désengagement de la sécurité sociale.

  6. Les organismes proposant les complémentaires santé sont libres d’augmenter leurs tarifs à chaque date anniversaire. Cependant, la concurrence de plus en plus importante dans le secteur amène aujourd’hui à des hausses raisonnées.

  7. Beaucoup de contrats prévoient une limite d’âge de souscription à 65 ans. Il existe cependant de plus en plus de formules dédiées aux séniors avec une limite établie à 80 ans.

  8. Le délai de prise d’effet des garanties est variable d’un assureur à un autre. Certains ne prévoient aucun délai, d’autres en appliquent un variant entre 3 et 12 mois.

  9. Si la personne est embauchée dans une société disposant d’un contrat d’assurance santé obligatoire, il y sera alors affilié d’office avec prélèvement de la cotisation sur son salaire mensuel.

  10. Lors du départ en retraite, la loi Evin de 1989 prévoit que si l’assuré en fait la demande, l’assureur de l’entreprise doit lui proposer un contrat avec des garanties équivalentes et à un prix majoré ne pouvant dépasser 50%.

Photo : par Lee Nachtigal flickr.com

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017