Excite

Air France regrouperait 3 filiales régionales

Depuis les attentats du 11 septembre 2001, les compagnies aériennes n'ont pas connu de répit concernant leur situation économique toujours un peu compliquée.

Pour Air France, les attaques répétées des compagnies low cost l'obligent à toujours rechercher des solutions plus économiques, malgré les mouvements de grève.

Naissance d'une nouvelle entité

Air France regrouperait donc 3 filiales régionales, Régional, Brit Air et Airlinair pour créer une nouvelle entité, sous un nouveau nom, dont le chiffre d'affaires pourrait se monter à un milliard d'euros et ceci avec une centaine d'avions et 3500 employés.

C'est Lionel Guérin, actuellement PDG d'Airlinair et Transavia qui prendrait la direction de la nouvelle société, tout en restant le patron de Transavia.

Enfin, le capital de cette société serait ouvert à un investisseur.

Un regroupement pour des économies

Air France avait ouvert des bases à Marseille, Nice et Toulouse, afin de contrecarrer la concurrence d'Easyjet et Ryanair, principalement.

La nouvelle compagnie baserait pilotes, stewards et hôtesses dans ces villes et augmenterait le temps d'utilisation de ses appareils, ce qui lui permettrait d'économiser 15% sur ses coûts opérationnels.

Par ailleurs, Air France envisage de multiplier au moins par deux la flotte de Transavia, sa filiale low cost, au cours des 3 ou 4 prochaines années.

Des réductions de personnel

Toutes ces mesures pourraient s'accompagner d'environ 5000 suppressions de postes sur 3 ans, sans pour autant procéder à des licenciements, mais seulement au non remplacement des départs "naturels".

Toutefois, la direction d'Air France ne s'est livrée à aucun commentaire sur ces informations, et les prochaines négociations avec les syndicats s'annoncent difficiles.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017