Excite

Areva décroche la timbale en Afrique du Sud

  • Getty Images

La compagnie publique d'électricité sud-africaine Eskom a mandaté le géant français du nucléaire Areva pour remplacer les générateurs de vapeur de la centrale de Koeberg près du Cap, pour un contrat de 300 millions d'euros.

L'attribution de ce contrat à Areva au détriment de la compagnie américaine Westinghouse (filiale de Toshiba) avait été rendue publique en août dernier. Mais le montant n'avait pas été précisé à l’époque, c’est désormais chose faite. Westinghouse était présenté dans la presse sud-africaine comme le favori. La société américaine avait même demandé fin août au tribunal de Johannesburg la suspension de ce contrat, contestant son attribution à Areva.

"Les solutions technologiques développées par Areva permettront d'optimiser le rendement de la centrale en augmentant sa puissance de 10%", explique le groupe dans un communiqué. L'installation des générateurs de vapeurs, dont la fabrication sera supervisée sur des sites d'Areva en Bourgogne, est prévue en 2018.

"Cette décision permet la poursuite d'un partenariat, entamé il y a près de 40 ans, au lancement de la construction de cette centrale", a ajouté le PDG d'Areva, Luc Oursel, cité dans le communiqué. La centrale de Koeberg, située à 30 km au nord du Cap, a en effet été construite dans les années 1970 par des industriels français, qui en assurent toujours la maintenance.

Ce contrat pourrait également constituer une bonne opération pour Areva dans l'optique du développement du nucléaire en Afrique du Sud, projet auquel le groupe français espère bien participer. Confronté à un besoin croissant de production d'électricité, le pays a depuis plusieurs années le projet de construire des centrales nucléaires.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2018