Excite

L'assurance dépendance : une garantie pour l'avenir

L'assurance dépendance est parfois mal connue du grand public qui se tourne souvent vers l'assurance vie, pourtant elle comporte des avantages indéniables. Le marché de cette garantie est assez peu utilisé bien qu'elle présente des avantages réels et corresponde à une situation très courante. L'adéquation entre le nombre de personnes dépendantes et le nombre de personnes assurées est loin d'être parfaite.

Un petit bilan de la situation avec quelques chiffres suffit pour en cerner les aboutissants. Tout d'abord, qu'est-ce que la dépendance ? Elle est liée à trois facteurs risque. Un risque appelé d'incidence correspondant à la probabilité de devenir dépendant, un risque en terme de durée et un risque en relation avec l'évolution du coût de la prise en charge. Trois solutions peuvent exister pour aider dans cette situation. La famille de la personne dépendante, l'état, les compagnies d'assurance ou les marchés financiers. Les chiffres parlent d'eux-mêmes. Le résultat d'une enquête faite en 1999 et 2001 donne des résultats évocateurs. On comptait 960 000 personnes dépendantes, d'ici 2040, ce chiffre devrait doubler, cette évolution semble confirmer par le nombre de bénéficiaires d'une allocation personnalisée d'autonomie en 2007 qui se monte à 1 078 000 personnes.

61% de ces personnes dépendantes vivent à domicile. La dépendance est donc bien un risque majeur dont la durée peut varier considérablement selon les situations. L'assurance dépendance est donc une réponse bien adaptée à une situation touchant environ une personne sur deux à partir de 60 ans. Pour la personne âgée se retrouvant dans cette position, le problème est double, la perte de son bien-être et une perte financière qui n'est pas sans conséquence. Il est déjà très traumatisant de se voir perdre la santé, mais si en plus s'ajoutent l'incertitude et la crainte du lendemain alors au niveau psychologique, les conséquences sont lourdes. En effet, la dépendance coûte cher.

Chez soi, le coût varie entre 300 et 5 000 euros et en institution, il représente en moyenne 2 200 euros. Un coût conséquent que ne peuvent couvrir les aides quelles qu'elles soient. De nombreuses personnes dépendantes ne peuvent donc être placées dans des institutions spécialisées faute de moyen financier et doivent compter sur leurs enfants pour pouvoir entreprendre cette démarche. Dans une situation de plein emploi, cette solution peut parfois être envisagée, mais en période de crise, la situation professionnelle et personnelle des descendants est telle qu'elle rend impossible un engagement financier. C'est pourquoi les assurances permettent de couvrir cette part manquante ou en tout cas de contribuer à la dépense.

Le rôle de l'assurance dépendance

L'assurance dépendance est là pour combler la différence entre revenus auquel s'ajoutent les aides à la personne dépendante et le coût réel. Prenons un exemple, une femme touchant une retraite de 692 euros et recevant une aide de 409 euros devra trouver 1 100 euros pour pouvoir bénéficier de soins adaptés à sa situation. Si elle souscrit une assurance dépendance avec une rente de ce niveau, elle pourra être admise en institution. En effet, cette assurance se présente sous forme de rente mensuelle et non sous forme d'indemnisation. C'est le souscripteur qui en fonction de sa situation financière décide du montant auquel il peut prétendre en cas de dépendance. Cette assurance devrait pouvoir permettre le maintien à domicile d'un plus grand nombre de personnes.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017