Excite

Assurance loyer impayé

Les propriétaires d’un bien immobilier loué s’exposent à des risques de loyer impayé. Il existe des moyens pour pallier les pertes financières liées à l’indélicatesse des locataires.

Sous certaines conditions le bailleur peut souscrire un contrat d’assurance loyer impayé dans la compagnie ou la banque de son choix. Avant d’opter pour une assurance loyer impayé, il est utile de comparer les offres, s’informer sur les garanties proposées, étudier les conditions suspensives d’indemnisation ainsi que les coûts.

Le propriétaire ayant adhéré à la garantie universelle des risques locatifs (GRL) bénéficie d’un dispositif mis en place par l’Etat. Dans ce cas, il est interdit au bailleur d’exiger de son locataire le versement d’une caution.

Quel que soit le choix de la formule, le montant des primes d’assurance est déductible des revenus locatifs.

Les dégradations du logement sont également prises en charge par l’assureur. Toutes les clauses sont stipulées dans le contrat, de même que les tarifs proportionnels au montant du logement mis en location : 3 à 4 % du loyer charges comprises. Le départ prématuré du locataire ainsi que les frais de recouvrement sont également couverts par le contrat.

Pour que le bailleur soit indemnisé du loyer impayé et des détériorations occasionnées par le locataire, des précautions sont à prendre lors de la mise en location du logement. Le locataire doit être solvable : ce qui se vérifie par la production de tout justificatif de revenus.

En souscrivant un contrat loyer impayé, le propriétaire n’aura plus à craindre cette situation cauchemardesque souvent vécue par des bailleurs non assurés, démunis face à ces déboires.

Photo : Fral Torqui (flickr.com)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017