Excite

Baisse des immatriculations, le secteur de l'automobile en difficulté

Cela fait maintenant six mois que l'on constate une baisse régulière des immatriculations, qui se montent, entre janvier et juin 2012, à 14,4% en données brutes, mais ces chiffres nécessitent quelques précisions.

Un contexte économique difficile

La crise économique que nous connaissons en ce moment n'est pas pour rien dans cette baisse des immatriculations en France, mais on note aussi l'influence de la disparition de la prime à la casse qui est intervenue à la fin de l'année 2011.

Cette prime avait soutenu le marché français de l'automobile pendant de nombreux mois, et sa disparition a cessé d'inciter les Français à l'achat de voitures neuves.

Des inégalités entre constructeurs

Il s'avère toutefois que les performances des différents constructeurs automobiles sont très inégales puisque le groupe Renault, grâce à la marque Dacia, a gagné 9,5% alors que PSA Peugeot Citroën a perdu ces mêmes 9,5%.

De leur côté, les constructeurs étrangers ont légèrement augmenté leurs ventes, laissant aux constructeurs français 54,6% de parts de marché.

Des conséquences pour l'économie

Cette situation risque fort d'entraîner des conséquences importantes pour les employés du groupe PSA Peugeot Citroën, dont les deux composantes ont connu un sort différent, avec 6,9% de baisse pour Citroën et 11,8% pour Peugeot.

Par ailleurs, la hausse constatée des ventes de la marque Dacia montre bien à quel point la crise économique incite les Français à se tourner vers les marques "low cost", ou à faire appel à un courtier automobile pour trouver le véhicule le moins cher. Un constat assez peu encourageant.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017