Excite

Madrid sommée de s'expliquer sur Bankia

L’Espagne a été appelée par la Commission Européenne pour qu’elle lui communique son plan de sauvetage de Bankia. Ceci étant surtout, pour dissiper les incertitudes sur la confiance des marchés. Ce plan doit remplir certaines conditions au niveau des aides publiques.

Selon le porte-parole du commissaire européen chargé des Affaires économiques, le plan de sauvetage existe mais il suppose aussi de nombreuses négociations sur le sauvetage de l’économie de l’Espagne elle-même. L’économie même centrée sur un secteur précis doit faire l’objet d’un plan de sauvetage. Voilà une annonce qui promet de nouvelles turbulences au sein des marchés espagnols, suite à celle du sauvetage public de Bankia. Il ne faut pas oublier que Bankia est tout même la 3ème banque espagnole avec près de 23,5 milliards d’euros et de nombreux actifs.

S’il est impossible de rester ainsi dans l’incertitude pour l’Espagne, une incertitude qui ébranle chaque jour de plus en plus les marchés, le contraire ne provoquera ni euphorie ni éclats de joie. Néanmoins, il faut que la lumière soit faîte sur ce plan de sauvetage, au lieu de rester dans l’expectative. Toujours selon le porte-parole, il est possible que ce plan de sauvetage soit réalisé de deux manières : soit par une action du gouvernement visant à trouver de toute urgence des fonds, soit par les mécanismes de marché. Le sauvetage reste donc en seconde position, puisqu’il véhicule une image trop négative.

Quant au ministre espagnol des Finances, à savoir, Luis de Guindos, il pense que le sauvetage peut s’effectuer d’une autre manière : par le biais d’une émission obligataire des Fonds publics, servant alors d’aide au secteur bancaire. Malheureusement, l’annonce de ce plan n’a fait qu’accroître les inquiétudes, puisque tous les indicateurs économiques se portent au plus mal et sont dans le rouge.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017