Excite

Bénéficier de crédits faciles rapides

Le surendettement progresse et la crise risque d'accentuer encore ce phénomène inquiétant. Les crédits faciles rapides ont envahi le marché : les grandes surfaces proposent, par exemple, des cartes de crédit que l'on peut activer directement à leurs caisses (sans passer par une opération plus complexe de contractualisation de prêt). On étale ainsi sur plusieurs mois un achat important.

Cette situation présente, toutefois, une limite de taille : en multipliant les crédits faciles rapides, les consommateurs se trouvent très vite dans l'incapacité de rembourser tous leurs prêts.... la faillite personnelle n'est alors pas très loin. Le législateur a donc décidé de moraliser ce type d'emprunts. La publicité est, par exemple, très strictement règlementée.

C'est sur internet, que l'on trouve le plus de propositions de crédit revolving : creditfacileetrapide.com, financo.fr, prestamos-rapidos.com, kredity.com ... il est impossible de citer tous les sites offrant ce type de prestation. En quelques clics, grâce à internet, on peut bénéficier d'un prêt mais attention... il faudra bien le rembourser.

Méfiez vous des intermédiaires financiers qui proposent de disposer d'un prêt sans bulletin de salaire. Leur sérieux peut, en effet être mis en doute car rien ne leur garantit que l'emprunteur ait effectivement la capacité de faire face à ses échéances.

Les crédits faciles rapides ont un autre inconvénient majeur ; les taux d'intérêts sont généralement relativement élevés (jusqu'à 20 %). Les organismes financiers compensent ainsi le risque de non remboursement. Or, si du fait de ce calcul de risque, la banque parvient à dégager une marge importante, pour l'emprunteur cela représente une charge d'emprunt très conséquente.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017