Excite

BP investit dans le gaz en Egypte

  • Getty Images

Le géant pétrolier British Petroleum (BP) a annoncé un immense investissement de 12 milliards de dollars (soit environ 11,2 milliards d’euros au cours actuel des changes) pour doper sa production de gaz naturel en Egypte. Une bonne nouvelle pour le président égyptien, le général Abdel Fattah al-Sissi.

Ce dernier qui est à la tête du pays depuis le 8 juin 2014 et sa victoire par 96% des votes contre Mohamed Morsi (le candidat soutenu par les Frères Musulmans) lors des élections présidentielles, souhaite en effet avant tout attirer les investisseurs étrangers après des années de troubles politiques en Egypte. Depuis 2011 et la destitution de l’ancien Président de la République Moubarak lors du Printemps Arabe, il est clair que l’Egypte a connu une période économique difficile, notamment marquée par un chômage exponentiel chez les plus jeunes.

«L'ensemble du gaz produit alimentera le réseau gazier du pays, ce qui aidera à suivre la croissance attendue de la demande locale en énergie», a expliqué le groupe britannique dans un communiqué.

BP qui détient 65% de ce projet en mer Méditerranée, situé dans l'ouest du delta du Nil, a précisé que la production pourrait débuter en 2017. Cette dernière s'appuiera sur deux blocs maritimes (North Alexandria et West Mediterranean Deepwater) et pourrait s'élever jusqu'à l'équivalent de 34 millions de mètres cubes de gaz par jour, ce qui représente l'équivalent du quart de la production gazière actuelle du pays.

Cette manne pourrait aider l'Egypte, deuxième producteur de gaz d'Afrique, à enrayer la baisse de sa production, qui s'est contractée de 3% par an en moyenne de 2009 à 2013, selon les données de l'Agence américaine d'information sur l'Energie.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017