Excite

Le Président de la Bundesbank contre Hollande

Le samedi 12 mai, le Président de la Bundesbank a critiqué Hollande sur les mesures qu'il propose pour favoriser la croissance. C'est dans un entretien accordé au quotidien Süddeutsche Zeitung que Jean Weidmann a partagé ses vues concernant les propositions établies par le nouveau président français... et l'analyse qu'il en fait est assez radicale !

Jens Weidmann prône en effet pour une politique d'orthodoxie dans les dépenses publiques. Il refuse également toute modification du statut de la Banque centrale européenne (BCE). Le président de la Bundesbank s'oppose à Hollande sur tout ces points. Il reste cependant prudent et attend le programme final du nouveau gouvernement français, notamment en matière d'inflation. Un détricotage du pacte budgétaire européen est cependant tout à fait exclu, et M. Weidmann souhaite limiter les déficits au maximum.

Selon M. Weidmann, un endettement trop important va handicaper la croissance. Celle-ci doit être retrouvée grâce aux échanges commerciaux et non par des dépenses colossales. La Banque centrale européenne ne doit par ailleurs pas prêter de l'argent aux Etats et soutenir l'économie comme le propose M. Hollande. Son rôle principal doit rester la stabilité de la monnaie. M. Weidmann combat pour finir l'idée qu'il existe un "diktat économique allemand". Il ajoute également que la coutume au niveau européen veuille que le nouveau Président respecte le traité signé.

Pour rappel, le pacte budgétaire européen a été signé le 2 mars 2012 par 25 pays de l'Union européenne. Il est également connu sous le terme de traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance. Le texte doit cependant toujours être ratifié par le Sénat et l'Assemblée nationale. Le consentement présidentiel est également nécessaire, et François Hollande déjà brandi la menace d'y apposer son veto.

L'avis de la Bundesbank sur la Grèce

Dans son entretien accordé à Süddeutsche Zeitung, le président de la Bundesbank parle de Hollande mais également de la situation en Grèce. La solution de sortir ce pays de la zone euro n'est pas une bonne idée selon lui. Athènes doit par ailleurs respecter ses engagements afin de pouvoir bénéficier de toute l'aide financière promise.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017