Excite

Le chômage frappe la zone Euro

A l'exception de l'Allemagne qui affiche une bonne santé insolente, tous les pays de la zone euro s'enfoncent chaque jour davantage dans la récession. L'Espagne et l'Italie sont, à présent, menacées de banqueroute. A la crise financière succède la crise sociale avec des mouvements de plus en plus violents rejetant les plans d'austérité succesifs décrétés par les tous les gouvernements. Le chômage touche toute la zone Euro.

Les jeunes et les seniors sont les premiers touchés. Partout, la crainte du chômage met à mal l'équilibre des sociétés. Alors allons-nous vers une explosion de la zone euro ? Le scénario catastrophe n'est plus, à présent, une simple hypothèse mais bel et bien à l'ordre du jour. Les sommets entre la France et l'Allemagne ont beau se succéder, aucun terrain d'entente n'a encore été trouvé. Chacun a, en effet, ses propres intérêts bien différents de l'intérêt général. Et tous les ingrédients sont réunis. Le remboursement des intérêts de la dette devient le principal poste budgétaire des états au bord du gouffre qui n'ont pas d'autres solutions que d'en appeler à Bruxelles.

Mais, l'Allemagne refuse toujours une mutualisation des emprunts sous la forme d'euro bonds, prétextant que cela conduirait à une hausse de ses propres taux d'intérêts. Elle prône, au contraire, une politique de stricte maîtrise budgétaire dans les pays les plus touchés par la dette. Sur un plan géopolitique, ses intérêts sont autant à l'Est qu'au Sud. Et certains économistes s’interrogent sur la possibilité d'un abandon progressif de l'euro.

Quelles en seraient finalement les conséquences ? Avec l'euro, la dévaluation compétitive n'est pas possible au contraire de ce que pratique, par exemple, la Chine. C'est une arme dont il faudrait pourtant disposer face, notamment, aux pays dont les coûts de main d'œuvre sont bas.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017