Excite

Comment toucher le jackpot avec les trackers ?

En Bourse, des supports d'investissement sont capables de démultiplier sa mise. Encore faut-il choisir le bon produit financier pour toucher le jackpot.

Avec les trackers, c'est possible, mais, hautement spéculatifs, ils ne sont pas sans risques.

Les trackers appelés Exchange Traded Funds sont des fonds indiciels négociables en Bourse, tout comme les actions, obligations… Ces fonds venus des Etats-Unis en 1990 sont cotés en France, pour la première fois, en 2001. Depuis leur création, ils connaissent un fort engouement de la part des investisseurs. Les particuliers ont également la possibilité d'acquérir ces valeurs mobilières auprès d'une banque ou d'un courtier. Pour ce faire il suffit d'ouvrir un compte et de parier sur la hausse ou la baisse d'un indice de référence. En effet, ces fonds d'investissement suivent la performance du marché.

Il existe différents types de trackers. En France les plus diffusés sont ceux indexés sur le CAC 40 ou le Dow Jones, mais d'autres sont spécialisés dans les secteurs Santé, Technologie, matières premières (pétrole, gaz, sucre, or…), devises, secteurs géographiques (pays émergents…), ou sur les indices de marchés d'actions de différents pays (Chine, Inde…).

Les trackers peuvent être souscrits sans date d'échéance, sont conçus comme des Sicav. Leur fiscalité est identique à celle des OPCVM ou des actions. Ils ont l'avantage d'offrir des dividendes et peuvent être souscrits au sein d'un PEA.

Le but d'investir dans ces fonds spéculatifs est de multiplier sa mise par 10, 20, 50… en fonction des variations de cours grâce aux effets de levier. Mais la performance peut diminuer d'autant et faire perdre la totalité du capital investi si le pari engagé ne va pas dans le sens de l'évolution du marché.

Investir dans les trackers nécessite sang-froid et bonne maîtrise de cet instrument financier. Mais le risque en vaut la chandelle.

Photo : MiKi Yoshihito (flickr.com)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017