Excite

Crèche et déduction d'impôts : comment ça fonctionne ?

Les personnes qui font garder leurs enfants à l'extérieur de leur domicile ont droit à des réductions d'impôts. Il faut que ces enfants soient âgés de moins de six ans. Crèche et déduction d'impôts existent bien dans certaines conditions. Les haltes-garderies, les garderies, les centres de loisirs sans hébergement, les garderies périscolaires ou scolaires ainsi que les assistantes maternelles font partie de ce dispositif.

Crèche et déduction d'impôts : les exclusions existent dans ce dispositif qui permet d'aider les jeunes ménages à faire face aux dépenses liées à la garde de leurs enfants. Les dépenses par exemple qui concernent les frais de nourriture, les suppléments exceptionnels ou les frais d'entretien ne rentrent pas en ligne de compte. Il existe tout de même quelques indemnités connexes à la garde et destinées à l'achat de jeux ou la consommation de chauffage, d'eau et d'électricité peut être supportée par les parents. C'est le cas des crèches parentales ou des assistantes maternelles qui peuvent refacturer ces frais ou partie aux parents. Dans ce cas précis, 2,65 euros par jour sont retenus et intégrés dans le calcul du crédit d'impôt.

Dans ce calcul, on exclut également certaines aides perçues pour la garde des jeunes d'enfants. C'est le cas notamment du complément de libre choix du mode de garde (aide versée dans le cadre de la prestation d'accueil du jeune enfant) et de l'aide éventuellement versée par le comité d'entreprise ou l'entreprise elle-même et exonérée d'impôts à hauteur de 1 830 euros. Celles-ci sont déduites de la base de calcul. Le crédit d'impôt représente 50% des sommes qui ont réellement été versées (pour 2013), ne pouvant excéder 2 300 euros par enfant, soit un crédit d'impôt de 1 150 euros au maximum.

En cas de divorce et de résidence alternée au domicile de chacun des deux parents, la limite est de 1 150 euros par parent soit un crédit d'impôt de 575 euros au maximum. Les éléments tels que le métier des parents ou leurs revenus ne rentrent pas en ligne de compte dans le calcul du crédit d'impôt.

Les avantages de ces modes de garde

De nombreux parents pourraient être attirés par le fait que crèche et déduction d'impôts soient un dispositif intéressant financièrement. Mais au-delà de cet aspect, ces modes de garde collectifs présentent des points positifs. Les enfants sont plus vite sociabilisés et les structures sont sérieuses, car elles sont soigneusement encadrées. Deux aspects non négligeables dans le choix d'un mode de garde.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2018