Excite

Le Crédit Agricole et la crise de la Grèce

La filiale du Crédit Agricole en Grèce, Emporiki, pèse très fortement sur les comptes de la banque agricole française, car elle doit assumer les pertes provoquées par la crise grecque et ses conséquences. Malgré des mesures d'économies et des tentatives pour prendre ses distances, la banque verte paye un très lourd tribu.

Petite histoire d'un investissement coûteux

C'est en 2006 que le Crédit Agricole, en Grèce, s'est porté acquéreur d'Emporiki, devenu sa filiale grecque. L'opération avait déjà coûté plusieurs milliards d'euros, mais la banque verte a aussi dû recapitaliser trois fois sa filiale, la dernière fois en janvier 2012.

À ce jour, et alors que la Grèce n'a pas pu se trouver un gouvernement, les résultats trimestriels du Crédit Agricole sont encore particulièrement plombés par le plan d'échange de dette d'état de la Grèce et une augmentation du coût du risque de sa filiale, pour cause de crédits non remboursés.

Des mesures de "nettoyage" de bilan

Cela fait maintenant plus d'un an que la banque tente d'assainir le bilan de sa filiale en nettoyant ses portefeuilles en profondeur, en révisant ses modes de fonctionnement, mais aussi en prenant des distances financières avec la banque grecque.

Pourtant, les résultats du Crédit Agricole sont corrects partout ailleurs qu'en Grèce, mais cela n'a pas empêché le titre du Crédit Agricole de s'effondrer, heureusement moins que certains de ses concurrents.

Les marchés peuvent toutefois être rassurés car le Crédit Agricole a un ration de fonds propres de 10,9% (ratio des crédits consentis face au capital et aux bénéfices mis en réserve), ce qui est un niveau plutôt élevé.

Une banque en avance sur son plan d'adaptation

Le Crédit Agricole, plombé par la Grèce entre autres, a mis en place un plan d'adaptation aux exigences de la réglementation récemment imposée aux banques et appelée Bâle III. Les dirigeants de la banque verte font savoir qu'ils sont en avance sur ce plan qui consiste surtout à réduire les besoins en liquidités et diminuer la taille du bilan, ce qui est de bon augure.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017