Excite

Crise économique et immobilier

Entre 1997 et 2007, les prix de l’immobilier auraient augmenté d’environ 140%. Face à une telle situation, il était évident que l’on avait affaire à une bulle immobilière et qu’elle allait éclater.

Pourtant à partir de 2008, crise économique aidant, on a bien assisté à une baisse modérée puisque les vendeurs autant que les acheteurs ont patienté. Les premiers ont attendu que le marché reprenne tandis que les deuxièmes obtempéraient dans l’espoir d’obtenir des prix plus bas. Une chose pourtant est claire, les bulles de l’immobilier sont toujours suivies de leur éclatement.

Selon certains, c’est l’immobilier d’entreprise qui conduit à une pénurie de logement, accentuant encore davantage la pression de la demande sur l’offre. Ce phénomène est particulièrement visible en Ile de France mais aussi dans le Sud-Est, c’est-à-dire dans les régions où les prix de l’immobilier atteignent de véritables records. On parle ainsi de 7500 euros le mètre carré à Paris mais c’est au-delà de 8 000 euros que les experts prévoient courant 2011.

Les mesures politiques et les taux d’intérêt ont aussi eu une influence sur le marché de l’immobilier. La modification de la loi Scellier sur les investissements locatifs à compter du 1er janvier 2011 a provoqué une hausse des achats en fin d’année. Même combat pour les taux d’intérêts qui, jusqu'à fin 2010, ont battu des records à la baisse.

La crise économique n’est pas encore derrière nous mais d’après les experts, l’immobilier devrait reprendre sa course en 2011.

Source Photo : jautomatic (morguefile.com)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017