Excite

Evolution de la croissance économique en France

La croissance économique est un indicateur permettant de mesurer le taux de variation du PIB (Produit Intérieur Brut), utilisé dans le but de déterminer la progression ou la régression de la richesse industrielle. Pour mieux comprendre l'essentiel de la croissance économique de la France, il est bon de rappeler l'évolution des cinquante dernières années ayant conduit le pays à une révolution industrielle.

Entre 1945 et 1973, la France a connu la plus importante expansion économique de son histoire. Cette croissance s'est développée grâce aux profondes mutations dans les domaines de la production et des services. Dans le secteur agricole et industriel les équipements et les exploitations se sont modernisés afin d'accroître le rendement et la productivité. En revanche, dans certains secteurs d'activité tels que le charbon, le textile et la sidérurgie, la conjoncture s'est aggravée et celle-ci a obligé la fermeture des usines de production. Cette période de croissance a subi un grand changement tant au niveau démographique qu'en matière de consommation, de conditions de travail et de qualité de vie.

Entre 1974 et 1982, le pays a connu une croissance plus faible et une forte hausse des prix. La France a été marquée par un ralentissement de l'investissement productif. Les entreprises ont subi des baisses de productivité compte tenu de la réduction des financements et de l'augmentation des charges, du fait de la hausse des prix des matières premières, des coûts salariaux et sociaux. Notons que la consommation s'est envolée de 12 % durant le septennat de Valéry Giscard d'Estaing alors qu'elle était fixée à 5 % entre 1967 et 1973. L'inflation était due à une forte augmentation du prix des différentes énergies et à l'indexation des salaires sur les prix à la consommation.

Entre 1983 et 1986, on a constaté un renversement de tendance avec une courbe des prix qui est descendue à 5 % de moyenne annuelle. Ainsi l'économie française a profité de la baisse des coûts de l'énergie et notamment du pétrole, et de la lutte gouvernementale contre l'inflation.

De 1987 à 1989, l'économie française a replongé dans une récession. La baisse d'activité des entreprises liée à l'évolution des équipements et des nouveaux procédés dans les usines de fabrication, ainsi que les délocalisations en nombre due en partie à l'ultra automatisation ont conduit les entreprises à licencier une partie de leur personnel. D'après les statistiques publiées entre 1982 et 1990, les demandeurs d'emploi sont passés de 2 à 3 millions.

En 1981, après l'élection de François Mitterrand, la lutte contre le chômage est devenue une priorité avec la création d'emplois dans la fonction publique. L'adoption d'importantes mesures sociales concernant notamment la réduction du temps de travail (semaine en 39 heures), la cinquième semaine de congés payés et l'avancement de l'âge de départ à la retraite (de 65 à 60 ans) figuraient parmi les mesures d'urgence approuvées et adoptées par le gouvernement alors en place.

A la fin des années 90 la croissance économique est renouée. L'inflation a été maintenue à un niveau bas. Grâce à la relance de l'investissement et de la consommation, la confiance des ménages a été retrouvée. Malgré tout, la France continue de s'endetter et la facture sociale de s'alourdir.

Prévisions pour 2012

La prévision de croissance économique pour la France en 2012 a été revue à la baisse. Celle-ci a été ramenée de 2,1 à 0,3 % pour l'année en cours selon l'OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Economiques). Quant au gouvernement, il a tablé sur une prévision de croissance de 1 %. Reste à savoir si les élections présidentielles de 2012 auront un impact positif sur l'économie française.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017