Excite

Euro Disney : nouvelles pertes au premier semestre

Pour Euro Disney, les pertes au premier semestre pourraient atteindre 100 millions d'euros. L'entreprise creuse encore son déficit par rapport à l'exercice précédent. La fréquentation est en berne. La crise est, en effet, passée par la et les portefeuilles des ménages se consacrent de plus en plus sur l'essentiel. Mais, cela n'explique pas tout. Pour conserver son attractivité, le groupe a été conduit à réaliser d'importants investissements avec de nombreuses nouveautés et un cadre rénové (notamment au niveau des hôtels et des parcs).

Lorsqu'on le compare à ses concurrents, Euro Disney a, cependant, relativement bien résisté à la crise. Son modèle économique, fondé sur une image qui traverse les générations, fonctionne encore plutôt bien. Euro Disney est handicapé par le poids de la dette qui atteint 1,8 milliards d'euros. Cela pourrait le conduire à céder une partie de ses actifs pour faire face à ses engagements. Au deuxième semestre, le remboursement de la dette représentera plus de 70 milliards d'euros.

Pour autant, la bataille n'a pas encore eu lieu. L'activité saisonnière va prochainement battre son plein et le groupe mise sur ses nouvelles attractions. Pour passer le cap, en attendant, les réserves ont dû être amputées de 136 millions d'euros.

Avec ses 22 km² d'attractions situés à Marne La Vallée dans la région parisienne, Disneyland Paris est un complexe touristique unique en Europe. Il dispose pas moins de 14 hôtels (dont 7 en propre). Il est largement accessible grâce, en partie, à sa gare TGV et à de très nombreuses navettes avec les aéroports. Passer du rêve à la réalité, n'a cependant, pas été simple. Le groupe a, en effet, du revoir ses ambitions à la baisse. Mais, Euro Disney c'est également de nombreux produits dérivés commercialisés bien au dela des frontières dans des boutiques en propre ou dans les réseaux de distribution habituels.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017