Excite

Finance islamique : mode d'emploi

La finance islamique attire de nombreux croyants musulmans et depuis peu, de nouveaux investisseurs. En effet, la finance islamique a mieux réussi que ses confrères à surmonter les effets pervers de la crise des Subprimes. C'est pourquoi de nombreux professionnels de la finance sont intéressés désormais par la finance islamique.

La finance islamique : petit bréviaire

La finance islamique expliquée :

La finance islamique réprime le prêt à intérêt et donc tout ce qui est illicite, ce qui n'est pas Hallal. La finance islamique est conforme donc au droit musulman. C'est le droit musulman qui fixe les canons de la finance islamique. Par ricochet, une banque islamique propose uniquement de la finance islamique et des placements respectant les préceptes de la loi coranique : les Suhuks.

Les placements boursiers sont donc autorisés dans la finance islamique mais pas les placements dans des entreprises liées au jeu ou à l'alcool. La finance islamique est bien développée dans le monde, aux Philippines, au Moyen-Orient. Le Royaume-Uni est également une place financière importante de la finance islamique.

Les banques islamiques et la finance islamique :

Les banques de détail islamiques se développent de plus en plus. En France, elles ne sont pas encore apparues sur le marché bancaire. Pourtant la finance islamique a de nombreux avantages. Les banques islamiques partagent les gains et les pertes de leurs clients. Elles s'engagent à respecter leurs clients et deviennent donc des associés à part entière. Les banques islamiques ont donc une éthique plus stricte, bannissant la spéculation au court terme. C'est pourquoi la finance islamique a très peu subi les effets de la crise des Subprimes de 2008.

Avenir de la finance islamique

L’avenir de la finance islamique se jouera en Europe. De nombreux croyants musulmans attendent enfin des services bancaires conformes à leurs convictions, réprimant le prêt à intérêt. La France a pris du retard dans le développement de la finance islamique. Ce qui n'est pas le cas de l'Angleterre. Mais la France attire depuis peu de nombreux fonds souverains du Moyen-Orient. Le développement de la finance islamique s'annonce donc déjà comme un nouveau défi.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017