Excite

Le financement de l'emploi d'avenir

Créés en octobre 2012, les emplois d'avenir ont pour but de proposer des emplois aux jeunes qui ne seraient pas qualifiés ou peu. C'est la cible principale de cette loi. Ils doivent ouvrir l'accès à une qualification de manière à leur assurer un emploi durable. Bien sûr, cette mesure doit être financée selon des modalités propres au financement de l'emploi d'avenir.

La formation est l'aspect le plus important du dispositif. Un document de suivi sera mis en place afin de suivre l'évolution de ces jeunes. Il faut évidemment que les acteurs de la formation et des formations soient en parfaite adéquation. Il suppose également une véritable implication de certains organismes locaux ou régionaux pour que ces emplois soient mis en place et spécialement au niveau financier.

Le financement de l'emploi d'avenir étant assuré en partie par les régions et les départements. Pôle Emploi, les missions locales ainsi que Cap Emploi jouent un rôle surtout en amont. Ce sont eux qui prospectent et recrutent notamment, mais il accompagne également. Maints acteurs sont mis à contribution pour parvenir aux résultats escomptés. Les OCPA et notamment Unifaf, le CNFPT, l'ANFH, Opcalia, Agefos et Uniformation accompagnent l'employeur, proposent des solutions de formation et participent au financement.

La région apporte également son soutien au financement. L'AGEFIPH a une action sur l'insertion professionnelle et l'emploi des personnes handicapées. Les OCPA (Organismes Paritaires Collecteurs Agréés) interviennent grâce à leurs fonds propres, donc de manière directe ou en faisant appel au Fonds Paritaire de Sécurisation des Parcours Professionnels. En effet, celui-ci centralise les financements de formations à l'échelon national.

Financement contre engagement

Le financement de l'emploi d'avenir exige des contreparties qui garantissent aux jeunes un accès à long terme à l'emploi. Le suivi et la formation sont les clés essentielles de ce type de contrats. En effet, le but est un emploi stable et durable. Ainsi les employeurs ne seront autorisés à embaucher dans ces conditions que s'ils assurent une formation de qualité et une prise en charge importante. Une évaluation annuelle est instaurée, qui doit vérifier que ces différents paramètres sont bien prix en compte et appliqués. Le retrait de l'employé ainsi que le remboursement de l'aide perçue seront les sanctions applicables dans le cas du non-respect des engagements.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017