Excite

Le financement participatif : la banque des internautes

Depuis la crise, les banques sont devenues plus que frileuses pour financer des projets, en particulier lorsque ceux-ci présentent des risques. C'est dans ces conditions qu'est né le financement participatif, d'abord pour aider des musiciens à financer leur premier disque, mais ce mode de financement concerne maintenant de nombreux projets très différents.

Une définition du financement participatif

Le financement participatif ("crowdfunding" en anglais) s'appuie sur les réseaux sociaux et Internet pour permettre à une personne porteuse d'un projet de trouver le financement nécessaire à sa réalisation auprès des internautes.

Sur la base de l'expression "les petits ruisseaux font les grandes rivières", chaque internaute verse une petite somme qui, cumulée avec la participation des autres, représentera des milliers d'euros jusqu'à atteindre la somme nécessaire au financement d'un projet.

Des modèles divers de contreparties

En fonction du projet, mais aussi de la plateforme sur laquelle il est présenté, la contrepartie est variable pour les investisseurs.

Il peut s'agir purement et simplement d'un don, en particulier dans le cas des projets humanitaires, les participants se contentant de recevoir des informations sur la réalisation du projet.

Pour des investissements plus classiques, les plateformes peuvent proposer un classique remboursement avec intérêts, une pourcentage sur les bénéfices réalisés, ou tout simplement des produits en rapport avec le projet comme des bons d'achat, des invitations, des exemplaires d'un livre ou d'un CD, et toutes sortes de récompenses.

Montants et plateformes

Les montants de participation peuvent aller de quelques dizaines à des milliers d'euros, en fonction des possibilités de chacun, des demandes et de l'intérêt porté au projet.

Les plateformes de financement participatif sont maintenant assez nombreuses et parfois spécialisées, par exemple dans l'édition musicale ou littéraire, dans les startups ou dans les projets innovants, et peuvent concerner aussi bien les entreprises que les particuliers.

Les porteurs de projets qui maîtrisent la langue de Shakespeare ne devront pas hésiter à s'adresser à des sites de "crowdfunding" pour augmenter l'audience de leur projet.

Risques limités pour les investisseurs

La plupart des plateformes de financement participatif prévoient que les sommes promises ne seront pas versées au participant, si le montant total demandé n'est pas atteint. D'autre part, il est généralement possible de suivre le projet d'assez près, le seul vrai risque étant qu'il n'aboutisse pas, ce qui est un risque inhérent à toute participation à un projet innovant.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017