Excite

Le financement sportif : sponsoring, mécénnat...

Le sport est une activité qui ne rapporte pas d'argent, mais seulement de la notoriété et de la reconnaissance publique. Pourtant, les sportifs ont besoin d'argent pour pouvoir se consacrer à leur entraînement et pour l'organisation des manifestations sportives. Le financement sportif est donc le nerf de la guerre et provient de plusieurs sources : sponsoring, mécénat, subventions, cotisations…

Les sources de financement sportif

Cotisations. Bien entendu, la première source de financement du sport provient des cotisations versées par les sportifs à leurs clubs, mais cette source de financement est très faible et permet seulement aux clubs d'acheter quelques équipements indispensables et de payer les cotisations aux fédérations et aux assurances.

Subventions. Certains clubs sportifs parviennent à obtenir des subventions de leur mairie ou du conseil régional, mais ces montants sont rarement très élevés et la plupart des clubs sportifs ne fonctionneraient pas sans le bénévolat des dirigeants, des entraîneurs et de toutes les personnes qui gravitent autour du club.

Mécénat ou sponsoring : des objectifs très différents

Le mécénat. En droit français, le mécène apporte à un club sportif une aide financière, des biens ou des services, sans en attendre de contrepartie, ou tout au moins, la contrepartie doit être minime par rapport aux sommes versées, afin que les services fiscaux ne puissent les considérer comme une prestation de services et accordent donc une déduction fiscale. Le mécène peut toutefois faire figurer son nom autour d'un stade, sur des T-shirts… à condition que le sport soit pratiqué en amateur.

Le sponsoring. Lorsque le sport est pratiqué au niveau professionnel, la visibilité de l'entreprise qui assure le financement du club devient telle que les compétitions deviennent des supports publicitaires. Il y a alors une contrepartie publicitaire au financement sportif et le club peut être considéré comme une agence de communication de l'entreprise qui contribue à sa notoriété à hauteur des sommes dépensées. Bien entendu, plus le sport est médiatisé, plus son financement a des chances d'être considéré comme du sponsoring.

Et l'Europe dans tout ça ?

Si le sport fait bien partie des compétences d'appui de l'Europe, il n'existe pas vraiment de programme de financement sportif européen. Un programme général est en cours d'élaboration, pour une mise en œuvre entre 2014 et 2020, mais pour le moment, seuls quelques projets sportifs obtiennent des subventions au titre de la politique régionale, de l'éducation, de la santé…

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2018