Excite

Le mouvement de grève se poursuit à Air France

Mardi matin, la grève des salariés d’Air France se poursuivait contre la proposition de loi du député UMP Eric Diard visant à encadrer le droit de grève dans le secteur aérien. En effet, des dizaines de vols ont été annulés dans les aéroports parisiens et provinciaux. Les vols long courrier sont les plus touchés par le mouvement puisque 50% d’annulations préventives ont été signalées, contre « seulement » 30% pour le scourt et moyen courrier.

C’est le deuxième jour de mobilisation contre le texte du député UMP Eric Diard, voté par les députés en première lecture le 24 janvier, et qui vise à encadrer plus strictement le droit de grève.

Le texte du député UMP Eric Diard limiterait le droit de grève

Il impose notamment aux grévistes, sous peine de sanction,de se déclarer individuellement 48 heures à l'avance. De même pour la fin du mouvement, chaque gréviste devant également communiquer son intention de cesser la grève et de reprendre le travail 24 heures à l'avance. Cela permettrait alors aux compagnies aériennes d’annoncer leurs prévisions de trafic en amont et de manière plus précise.

Pour les syndicats du transport aérien, ce texte n’est rien de moins qu’une remise en cause du droit de grève, et risque d'amoindrir considérablement le poids des salariés et des syndicats dans les négociations avec la direction.

L’UMP et la direction d’Air France, en la personne d’Alexandre de Juniac, invoquent de leur côté un confort accru pour les passagers et l’amélioration du dialogue social. Concernant l’information et la gestion des passagers, Nathalie Kosciusko-Morizet a critiqué mardi le détournement du droit de grève par des pilotes qui ne se seraient pas présentés à leur poste sans en avoir averti la direction, entraînant ainsi de lourds désagréments pour les passagers.

La grève d'Air France annoncée dès le mois de décembre

Cependant, il semblerait que ce type de problèmes reste marginal, car comme l’a annoncé la compagnie elle-même, 25 000 mails et SMS ont été envoyés dès lundi pour prévenir les passagers des reports ou des annulations de vol. Cette initiative a permis d’éviter un mouvement de grogne de la part des clients, qui ont pu repousser leur départ.

Il semblerait donc que la plupart des grévistes avertissent la direction de leur mouvement par le biais des syndicats, ce qui, contrairement à une idée reçue, n’est pas obligatoire dans le secteur privé. Il apparaît donc que les salariés grévistes d’Air France se sont montrés plutôt coopératifs, puisque dans ce cas particulier, le mouvement a été annoncé avant Noël.

Le dénouement à prévoir le 15 février

Le ministre des Transports, Thierry Mariani, ne compte passe laisser fléchir par la grève des personnels d’Air France, et a réaffirmé sa volonté de mener ce projet de loi à son terme : l'examen au Sénat est prévu le 15 février, avant un retour devant les députés. L'objectif est d'instaurer, comme à la SNCF et à la RATP, le fameux « service minimum garanti ».

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017