Excite

Les grèves en Allemagne : le secteur industriel et bancaire unis

Si les salariés de l’industrie ont organisé de nombreuses grèves en Allemagne, ils seront désormais accompagnés des salariés du secteur bancaire. En effet, le syndicat Ver.di a poussé les salariés des banques à se mettre en grève pour obtenir des augmentations de salaires. Ce syndicat est là pour appuyer les hausses de rémunération des 220 000 salariées de l’ensemble du secteur bancaire, public mais aussi privé. N’ayant pas trouvé d’accord avec le patronat, Ver.di appelle à renforcer le mouvement. Le patronat proposait une augmentation progressive, soit +2% tout d’abord et ensuite +1,1% réparti en deux fois sur deux ans. Cela ferait augmenter les salaires de près de 1,3%. Mais cette hausse est jugée insuffisante voire inacceptable par Ver.di, puisque la hausse des prix est bien plus élevée.

IG METALL vise les 6,5 % d’augmentation

Les grèves en Allemagne touchent donc le secteur industriel et celui des banques. Le syndicat IG METALL a d’ailleurs pointé 270 000 salariés en grève vendredi dernier. Sur la seule journée de vendredi, 90 000 salariés ont cessé leur travail ou tout au moins quitté leur poste très tôt. Le secteur le plus touché est l'Etat régional du Bade-Wurtemberg au sud-ouest. C’est l'un des principaux bassins industriels de toute l’Allemagne. Patronat et syndicat ne s’entendent pas. Si le patronat propose +3%, le syndicat vise les +6,5% pour l’ensemble des salariés du secteur métallurgique, qui compte plus de 3,5 millions d’ouvriers.

Malgré ce mouvement de grèves en Allemagne, l’économie allemande fait toujours rêver en ces temps de crise. Le taux de chômage n’est qu’à 7%. Quant aux employés de la Fonction Publique, ils ont réussi à obtenir une augmentation de 6,3% après un mouvement de grèves important.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017