Excite

Interdit bancaire : au secours, que dois-je faire ?

L’interdiction bancaire intervient lors du rejet d’un chèque émis sans provision. Toutefois, la banque accorde un délai pour régulariser la situation afin que le débiteur puisse approvisionner son compte. Dans le cas contraire, la banque interdit toute utilisation de chèques et carte de crédit pendant un délai de cinq ans. Pour éviter d’être exposé à un interdit bancaire, il existe des solutions.

Lors de l’émission d’un chèque sans provision, il n’est pas rare de voir appliquer des pénalités pour rejet de paiement. Cette pénalité est doublée lorsque l’incident de paiement se répète dans les douze mois. La banque peut interdire toute autorisation de découvert, mais elle ne peut pas s’opposer à ce qu’un client dispose d’un compte bancaire ainsi que d’une carte de paiement à autorisation systématique. Si l’incident de paiement intervient sur un compte joint, les deux titulaires sont exposés à un interdit bancaire. Quelle que soit la situation financière de la personne qui fait l’objet d’une interdiction bancaire, la banque peut demander la restitution de tout moyen de paiement (chéquier, carte de crédit, etc.).

Pour éviter de se mettre en situation d’interdit bancaire, mieux vaut réapprovisionner son compte et demander à la banque de présenter à nouveau le chèque au paiement. Cependant, il est possible d’effectuer un paiement par un autre moyen (espèces, virement, mandat) en échange du chèque sans provision. Lorsque le paiement est régularisé, l’établissement bancaire informe immédiatement la Banque de France afin que celle-ci autorise à nouveau l’émission de chèques et l’utilisation de la carte de crédit. Ainsi la Banque de France peut lever l’interdiction bancaire en radiant le titulaire du compte du FCC (Fichier Central des Chèques).

Les solutions en cas d’interdit bancaire

En cas d’interdit bancaire, la plupart des portes d’ouverture d’un prêt sont fermées. Il s’avère difficile de chercher un établissement financier qui acceptera de régulariser la situation en proposant un crédit. Cependant, il existe des moyens qui permettent de se procurer chéquier et carte de paiement. L’ouverture d’un compte bancaire à l’étranger ne peut pas être refusée. Le FCC de la Banque de France est limité uniquement au territoire français. En optant pour cette solution, les personnes frappées d’interdiction bancaire peuvent de nouveau émettre des paiements. Toutefois, l’ouverture d’un compte bancaire à l’étranger n’est pas anodine. Il appartient au client de prouver que ses ressources sont suffisantes pour approvisionner régulièrement son compte.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017