Excite

JCDecaux obtient le contrat des nouveaux abribus de Paris

Les abribus sont devenus un élément important de l’aménagement urbain. Pour le groupe JCDecaux qui a gagné le marché des abribus de la capitale il y a quarante ans, conserver ce « contrat emblématique », comme le dit Jean-Charles Decaux, un des fils et codirecteur général du groupe, était crucial.

La Mairie de Paris, à trois mois des élections municipales, a profité de l’appel d’offres pour afficher haut et fort ses exigences financières. JCDecaux a parfaitement reçu le message puisque la redevance qu’il verse à la ville va plus que doubler, de 3,9 à 8,3 millions d’euros par an. Une part variable en fonction du chiffre d’affaires publicitaires est également prévue.

Le prix pour JCDecaux de cette vitrine internationale dans la première ville touristique au monde est inestimable et le groupe assure que « le contrat reste rentable». Pour l’entreprise familiale qui compte aujourd’hui plus de 10 000 salariés dans le monde et réalise un chiffre d’affaires de plus de 2,6 milliards d’euros, le contrat d’abribus de Paris est sans doute une goutte d’eau. Mais il est des symboles dont la valeur est d’or. Il ne s’agit donc pas de préserver un quelconque héritage familial, mais de maintenir le groupe au plus haut niveau avec cette vitrine de prestige.

Les 2 000 nouveaux abribus, qui remplaceront à partir de l’automne prochain les 1 920 existants dans Paris intra-muros, consommeront 35 % d’énergie en moins. Leur surface publicitaire n’augmentera pas, mais ces stations de bus au design très épuré proposeront davantage de services tels que les plans de quartier ou les étiquettes tactiles pour les malvoyants.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2019