Excite

Kweku Adoboli : l'homme qui valait 2,3 milliards

  • AFP

Beaucoup c'est combien ? A partir de combien de perte d'argent un trader doit-il être recadré ou arrêté ? Où en est-on du contrôle des courtiers ? Après Kerviel, c'est à Kweku Adoboli que l'on pourrait poser ces légitimes questions.

L'ex-trader d'UBS vient d'être a son tour condamné à sept ans de prison, accusé d'avoir fait perdre à la banque suisse 2,3 milliards de dollars entre 2008 et 2011.

2,3 milliards de dollars de perte c'est donc beaucoup, le jury londonien a été clair à ce sujet. Kweku Adoboli a été reconnu coupable de fraude et d'abus de position et a été blanchi des quatre accusations de manipulation comptable, aucun enrichissement personnel n'ayant pu être prouvé.

Le britannique d'origine ghanéenne de 32 ans devra passer au moins deux ans et demi en prison avant de pouvoir demander une libération conditionnelle. Un homme très intelligent, petit génie même, chaleureux, fêtard, généreux mais aussi joueur. Kweku Adoboli a joué à la banque d'investissement comme il l'aurait fait au casino. Et l'ex-trader a avoué avoir «totalement perdu le contrôle», lui qui était devenu responsable d’un portefeuille de 50 milliards de dollars, avec un seul collègue pour l'épauler.

Selon la défense, la hiérarchie savait."Le niveau supérieur de superviseurs savait la majeur partie de ce qu'il faisait. Pendant près de trois ans, tout le monde s'est baigné dans sa gloire", a assuré son avocat Charles Sherrard. Mieux, Kweku Adoboli affirme qu'il a "agi sous la pression de sa hiérarchie".

En 2010 il avait même obtenu un bonus de 311 000 euros, pour avoir fait gagner à l'UBS près de six millions de dollars de profit en une seule journée. "On nous disait qu’on ne connaîtrait les limites à ne pas dépasser que quand on nous taperait sur les doigts. Je ne les ai découvertes que quand la police est venue m’arrêter" s'est défendu Kweku Adoboli. Le gap a donc été franchi, 2,3 milliards de perte c'était donc trop.

En octobre dernier, le trader Jerôme Kerviel Made in France avait été condamné à trois ans de prison pour avoir fait perdre à la Société Générale 4,9 milliards d’euros. 4,9 milliards ce n'était visiblement pas assez pour qu'on ne renforce drastiquement les procédures de contrôle...

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017