Excite

La Commission européenne accuse MasterCard de gonfler ses coûts

  • Getty Images

La Commission européenne accuse MasterCard de «gonfler artificiellement» les coûts de paiement par carte bancaire en Europe, en adressant une «communication de griefs» sur les commissions perçues par la société. Celles-ci sont contraires, selon Bruxelles, aux règles sur la libre concurrence.

«Nous soupçonnons actuellement MasterCard de gonfler artificiellement les coûts des paiements par carte, au préjudice des consommateurs et des commerçants de l'Union européenne (UE)», a indiqué la commissaire chargée de la Concurrence, Margrethe Vestager, dans un communiqué.

«Nous sommes préoccupés à la fois par les règles appliquées par MasterCard aux opérations transfrontières au sein de l'UE et par les commissions réclamées aux commerçants pour recevoir les paiements effectués au moyen de cartes émises en dehors de l'Europe», a ajouté la commissaire. Selon la Commission, 40% des paiements hors espèces sont effectués par carte bancaire en Europe.

«Les règles de MasterCard empêchent les magasins de profiter de frais réduits offerts par les banques d'autres pays européens», estime la Commission, qui est le gendarme de la concurrence en Europe. Or «des frais élevés pour les magasins» ont pour conséquence «des prix élevés pour tous les consommateurs», a déploré Mme Vestager.

L'entreprise américaine a promis de répondre et travailler avec la Commission européenne, qui soupçonne MasterCard à la fois de se rendre coupable d'entente sur les prix et d'abus de position dominante. Après avoir entendu MasterCard, la Commission devra prendra une décision finale, qui peut déboucher sur une amende (d'un montant maximal correspondant à 10% du chiffre d'affaires) si elle conclut que ses soupçons se sont malgré tout avérés fondés.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2018