Excite

La contrefaçon est une menace pour l’industrie textile en Europe

  • Getty Images

Les fabricants européens de vêtements, chaussures et accessoires perdent plus de 26 milliards d'euros de recettes par an à cause des contrefaçons. Ce chiffre ressort d'une étude publiée par l'office européen des marques (OHMI).

La vente de contrefaçons représente près de 10% (9,7%) des ventesde ce secteur au sein de l'Union européenne, d'après les calculs de l'organisme. Les secteurs du vêtement, de la chaussure et des accessoires sont des activités «de premier plan au sein de l'UE», souligne l'OHMI, qui rappelle que «les plus grandes maisons au monde sont situées dans les Etats-membres, parmi lesquels se détachent la France, l'Italie et le Royaume-Uni».

L'Italie (4,5 milliards d'euros), l'Espagne (4,1 milliards d'euros), le Royaume-Uni (3,6 milliards d'euros), l'Allemagne (3,5 milliards d'euros) et la France(3,5 milliards d'euros) sont les pays les plus touchés par le manque à gagner lié à la contrefaçon.

La contrefaçon est une «menace» pour l'innovation dans ce secteur, mais aussi pour la production et la distribution, sachant que «les centres de production les plus importants se trouvent en Italie, en Allemagne, en France et en Espagne».

Autre conséquence: les ventes manquées représentent une perte d'emplois, estimée à 362 623 postes par l'OHMI. «Etant donné que l'industrie légitime vend moins de produits qu'elle n'en aurait vendus en l'absence de contrefaçon, elle emploie également moins de travailleurs», assure l'organisme européen dans son étude. Celle-ci est basée sur des travaux antérieurs de l'OHMI réalisés en collaboration avec l'Office européen des brevets et l'Observatoire européen des atteintes aux droits de propriété intellectuelle.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017