Excite

La hausse des prix en France depuis l’euro

Si l’on compare l'évolution des prix des biens de consommation depuis l’introduction fiduciaire de l’euro il y a 14 ans, la meilleure unité de mesure est le temps de travail nécessaire à leur achat. Ainsi, en 2002, il fallait travailler 3 minutes pour acheter une baguette, tout comme en 2016.

Ainsi comparer les prix d'une quinzaine de biens, entre ceux pratiqués en 2002 et ceux en 2016 est possible. En effet, plutôt que d'établir des statistiques à partir de l'inflation et du taux de conversion entre le franc et l'euro, les comparaisons se font en tenant compte du temps de travail nécessaire pour faire l'acquisition de ce bien, ce qui donne une véritable idée de l'évolution du pouvoir d'achat sur les 14 dernières années.

Premier enseignement : les prix de l'alimentaire ont peu évolué. Par exemple, il fallait travailler 27 minutes pour gagner de quoi s'offrir un poulet en 2002 contre 30 minutes de nos jours. De même, il fallait travailler 16 minutes pour gagner de quoi s'offrir une bouteille d’huile d’arachide en 2002 contre 14 minutes aujourd’hui.

En revanche, les dépenses consacrées au logement ont vu leur poids augmenter. Les Parisiens sont en première ligne : alors qu'il fallait 18,3 années de salaire pour devenir propriétaire d'un 75M2 dans la capitale, il faut désormais 23,5 années pour obtenir les clés de ce même logement. Emménager dans une maison devient aussi un rêve de plus en plus inaccessible. Pour un pavillon de 120M2, il fallait investir 7,8 années de salaire en 2002, il faut de nos jours y consacrer l'équivalent de 9,3 années de salaire.

Du côté des baisses des prix, c'est dans le domaine des biens d'équipementsqu'elles sont les plus spectaculaires, euro ou pas. Un réfrigérateur ne vaut plus que 6 jours de travail, contre 9 jours en 2002. Idem pour le téléviseur.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017