Excite

Une succession bien préparée

Il est indispensable de préparer sa succession afin de ne pas ajouter au deuil, des difficultés dans le partage des biens du défunt. La donation au dernier vivant est la première étape, d'autant qu'elle est défiscalisée.

La donation au dernier vivant est une opération assez compliquée, en particulier s'il y a des enfants d'une précédente union, le notaire qui établira ce document, ainsi que le testament, pourra donner tous les conseils nécessaires en fonction de la situation.

L'assurance-vie est une forme d'épargne plutôt avantageuse. Elle permet à la fois de placer ses économies et de désigner les bénéficiaires à l'avance. Si le bénéficiaire est le conjoint, les sommes en question seront totalement défiscalisées.

De plus, ces sommes ne sont pas incluses dans la succession, à condition que leur importance ne soit pas une façon de déshériter ses enfants, auquel cas ils auront recours à la justice qui décidera au cas par cas.

Les partenaires liés par un Pacs ont maintenant les mêmes droits que les personnes mariées, à condition d'avoir rédigé un testament. Ils bénéficient alors d'un abattement, alors que les concubins sont considérés comme des étrangers.

Pour les familles recomposées, la situation devient beaucoup plus compliquée. Il est alors préférable de s'adresser à un notaire pour éviter les conflits d'intérêt.

Au cours de leur vie, les parents peuvent également faire des donations à leurs enfants et leurs petits-enfants, qui seront défiscalisées jusqu'à certains montants. La donation partage est également une solution équitable

Enfin, le seul moyen d'avantager l'un de ses enfants et de lui léguer tout ou partie de la quotité disponible de l'héritage, la part non dédiée aux héritiers réservataires.

Photo : Pratique.fr (pratique.fr)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017