Excite

Le cours du pétrole pourrait remonter

  • Getty Images

Le prix du baril de pétrole devrait remonter assez rapidement. Mais sans retrouver son niveau antérieur à la récente chute des cours surtout prononcée à la fin de 2014, en raison notamment d'une demande qui restera modérée dans un contexte économique peu dynamique. Le ralentissement de la croissance économique chinoise (touchant particulièrement la production manufacturière du géant économique chinois), la demande peu vigoureuse en Europe et la robustesse du dollar expliquant en grande partie l’atonie générale.

«Le rééquilibrage du marché devrait intervenir relativement rapidement. Mais sa portée sera relativement limitée, avec des prix se stabilisant à des niveaux plus élevés que les points bas observés récemment sous les 50 dollars», estime l'Agence internationale de l'énergie (AIE).

«Ils seront toutefois nettement inférieurs aux sommets de ces trois dernières années», écrit l'AIE dans son rapport sur le marché pétrolier à moyen terme. Cette affirmation prend appui sur l'évolution des prix à terme sur le marché du pétrole, qui se situaient à 55 dollars (48.66 euros environ) le baril en 2015 et 73 dollars (64.5 euros) en 2020. L'Agence internationale de l'énergie évoque un «nouveau chapitre» pour le marché pétrolier: celui-ci est «transformé, avec une offre plus réactive aux prix que dans le passé, et une demande qui l'est moins».

Les cours du brut ont amorcé un rebond ces dernières semaines. Il intervient après une chute de 60% depuis juin dernier, sous l'effet conjugué d'une demande atone et d'une offre surabondante alimentée notamment par la production de pétrole de schiste outre-Atlantique.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2018