Excite

Le gaz russe risque de devenir rare en Europe

  • Getty Images

Guenther Oettinger, s'est inquiété récemment après l'annonce de Moscou de cesser ses livraisons de gaz à l'Ukraine. Une pénurie de gaz pourrait menacer l'Europe l'hiver prochain, estime le commissaire européen à l'Energie.

"Les semaines à venir ne seront pas problématiques, nous recevrons nos volumes habituels de gaz", a expliqué M. Oettinger. Toutefois, si l'Ukraine puise dans les réserves stockées sur son sol "nous aurons un problème en cas d'hiver rigoureux".

Les stockages en Ukraine servent notamment à assurer la fluidité du transit. Ils sont constitués pendant les mois d'été. Si l'Ukraine y puise dans les semaines et mois à venir pour sa consommation, cette ressource pourrait, faute d'être reconstituée, éventuellement manquer à l'UE l'hiver prochain. "L'Ukraine devra décider" si elle paie ses factures d'avance ou bien si elle puise dans les réserves dont elle dispose, a déclaré le commissaire européen.

La Russie a en effet mis sa menace à exécution face à l’Ukraine puisque Moscou à décidé de couper le gaz à l'Ukraine après l'échec de leurs récentes négociations à Kiev, au risque d'affecter l'Europe et d'aggraver le pire conflit sur le continent depuis la fin de la Guerre froide.

L'Ukraine, engagée dans un bras de fer avec la Russie et le géant énergétique Gazprom, a constaté que les livraisons de gaz ont été "réduites à zéro", a rapporté le ministre ukrainien de l'Energie, Iouri Prodan. Ce dernier a assuré qu'en dépit de cette rupture d'approvisionnement, l'Ukraine va continuer de fournir un transit fiable à l'Europe.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2019