Excite

Le groupe PSA souhaite réduire ses coûts en Europe

  • Getty Images

PSA Peugeot Citroënpoursuit sa restructuration à marche forcée. Après les suppressions d’emplois en France (11 000 départs prévus entre 2012 et fin 2015), le groupe français, dont les comptes se sont redressés en 2014, engage de nouvelles suppressions d’emplois, en Europe essentiellement.

En Allemagne, au siège de PSA à Cologne, 150 personnes devraient quitter l’entreprise sur un effectif local de 427 personnes. Au Pays-Bas et en Belgique, le groupe lance également sa réorganisation, qui pourrait se traduire par l’annonce de départs. Et dans les cinq autres filiales commerciales en Europe (Autriche, Espagne, Italie, Pologne et Royaume-Uni), on craint le même type de restructuration pour alléger les coûts et améliorer la performance économique et commerciale locale.

Le constructeur assure cependant «qu’il n’existe pas de plan de réorganisation planifié au niveau européen. Chaque filiale, installée dans les pays européens, doit définir son projet pour s’orienter vers la filiale excellente, comme existe déjà pour nos sites de production, le concept d’usine excellente». Les syndicats contestent : «Pour relancer les activités commerciales à travers l’Europe, nous pensons qu’il vaut mieux étoffer les équipes commerciales que de tailler dans les effectifs», par le biais de Patrick Michel, le secrétaire du comité européen (FO) du groupe PSA.

Malgré la faiblesse du marché européen, la majorité des constructeurs automobiles ont renoué avec les bénéfices sur le Vieux Continent, y compris PSA. «Depuis 2007, la région Europe n’avait pas été rentable pour PSA, sauf sur l’année 2010, qui avait été marquée par les primes à la casse», rappelait récemment Jean-Baptiste de Chatillon, le directeur financier de PSA.

La branche automobile dans son ensemble, qui accumulait depuis trois ans des résultats opérationnels négatifs, est repassée dans le vert en 2014. Dans un entretien le président du directoire du groupe PSA, Carlos Tavares avait indiqué qu’en Europe sa priorité allait à «la marge unitaire de chaque voiture vendue».

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017