Excite

Le Master finance de Dauphine

La crise financière avait entraîné l’arrêt du célèbre master 203 de finances de Paris-Dauphine, qui était considéré, depuis 1980, comme l’une des meilleures formations pour travailler sur les marchés financiers.

Ses concurrents sont en particulier le master de Nicole el-Karaoui, à l’Université Pierre-et-Marie-Curie (Paris VI) et celui de Laure Elie à Paris VII, deux ‘stars’ parmi les professeurs d’université.

Les responsables du master finance de Dauphine avaient arrêté cette formation en anticipant une baisse des recrutements. De plus, certains pensaient qu’elle avait besoin d’une révision, car moins sélective qu’à ses débuts, elle recrutait moins d’ingénieurs issus d’écoles réputées comme X, Centrale, Mines...

Cette formation réputée n’avait d’ailleurs pas été la seule victime de la crise, les autres ayant diminué leurs effectifs ou constaté que certains étudiants avaient du mal à trouver des stages.

La réouverture de ce master finance ne signifie pas vraiment la fin de la crise. En effet, si une reprise des embauches de jeunes diplômés en finances se fait sentir dans les pays anglo-saxons, en France, ce n’est pas le cas.

Pour le moment, les secteurs comme les fusions-acquisitions, les financements de crédits, sont plutôt saturés et seul le contrôle des risques rencontre un certain succès auquel s’adaptent les universités et les écoles.

Le master 203 de Dauphine s’adapte donc et sera entièrement en anglais, les métiers de la finance étant le plus souvent internationaux, et il est ouvert aux étudiants étrangers titulaires d’un bachelor et aux Français titulaires d’une licence ou d’un diplôme d’écoles d’ingénieurs et de commerce.

Photo : lisahumes (flickr.com)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017