Excite

Le plan Fillon et les hausses d'impôts pour les ménages

L'unique bonne nouvelle dans le plan de François Fillon, c'est le gel de l'impôt sur le revenu. Le barème prévu en 2012 et 2013 pour l'impôt sur le revenu et l'impôt de la solidarité sur la fortune et des donations et successions permettra de rapporter 3.4 milliards d'euros en année pleine.

En revanche la TVA à taux réduit passera de 5.5% à 7% sur l'ensemble des produits, exception faite des produits de première nécessité (alimentaires, abonnement au gaz, à l'électricité, services et équipements pour les personnes handicapées). Cette mesure devrait rapporter 1.8 milliards en année pleine. La restauration rapide, l'hôtellerie et bien entendu les restaurants seront donc touchés par cette mesure.

Le prélèvement forfaitaire libératoire sur les dividendes et les intérêts, qui avait été mis en place par la droite en 2004, est relevé de 19 à 24%, dans le but de réduire les écarts de taux d'imposition entre revenus du travail et revenus du capital. Autrement dit, quelque soit l'option choisie par le contribuable (soit la taxation du barème de l'IR, soit le prélèvement libératoire), les personnes les plus aisées , imposées jusque dans la dernière tranche du barème, les dividendes subiront donc le même montant d'imposition.

L'impôt sur les sociétés dû pour les années 2011 et 2012 par les grandes sociétés (dont le chiffre d'affaires dépassent les 250 millions d'euros, lui aussi, augmentera de 5%. Cette mesure devrait rapporter un peu plus d'un milliard d'euros. Toutefois, et comme on peut le voir sur les réseaux sociaux dernièrement, une baisse de salaire de 1000 euros pour chaque député, sénateur, ministre et secrétaire d'état représenterait une économie de 950 000 euros par mois, et d'environ 12 millions d'euros par an rien que pour la France. Alors pourquoi ne pas commencer là ?

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2020