Excite

Le pouvoir d'achat en berne

Avec la crise et le retour probable à l'inflation, le pouvoir d'achat pourrait subir une forte baisse. C'est en tout cas une crainte exprimée par nombre de nos compatriotes. Mais, comment les ménages s'adaptent ils à cette nouvelle situation après des années de croissance ? Il existe une multitude d'astuces pour préserver son pouvoir d'achat.

Chômage, hausse des prix (notamment des énergies), période de crise généralisée... tous les ingrédients sont présents pour une réduction du pouvoir d'achat. Pourtant, les ménages ont su s'adapter à cette baisse annoncée de leur propension à consommer. Il y a tout d'abord les dépenses incompressibles (le logement, les frais de transports) que les familles tentent de maîtriser au mieux malgré les difficultés. Concernant les loisirs (les vacances, les restaurants, la culture, le sport...) on constate que les ménages font tout pour pouvoir les conserver. A contrario, ce sont les dépenses du quotidien (les vêtements, la nourriture ...) qui font l'objet d'une recherche systématique d'économies. Et, sur un plan marketing, ces nouveaux comportements sont riches d'enseignements.

Tous les moyens possibles sont utilisés pour réduire les dépenses : l'achat de biens au travers des sites d'annonces internet (qui connaissent actuellement une très forte progression du nombre de visiteurs), les offres de services entre particuliers (qui font l'objet de bourses d'échanges), l'appel aux "hard discounters"... Désormais, les ménages n'hésitent plus à utiliser toutes les astuces possibles.

Pourtant, nul ne sait jusqu'à quand notre société parviendra à tenir le choc face à la crise. De plus en plus de politiques et d'économistes plaident en faveur d'actions en faveur du pouvoir d'achat.

Pouvoir d'achat et nouveaux comportements des acteurs économiques

Les géants de la distribution tentent, du moins communiquent ils ainsi, d'enrayer la baisse du pouvoir d'achat. L'une des conséquences de ce phénomène est la contraction des marges des intermédiaires et des grossistes (qui sont alors tentés de répercuter cette contrainte sur les producteurs). C'est au global, toute une économie qui peut être menacée par ce mécanisme.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017