Excite

Le rachat de crédit ou regroupement de crédits

Le rachat de crédit ou regroupement de crédits permet de redonner un peu de liquidité dans un budget trop serré. Il consiste à faire racheter ou regrouper plusieurs crédits de manière à en avoir un seul. Les offres commerciales de regroupement ou restructuration sont nombreuses, mais quel est l'intérêt réel et quels sont les conseils utiles avant d'entamer cette démarche ?

L'argumentation principale et quasi unique du rachat de crédit ou regroupement de crédits est la diminution de la mensualité et du taux d'endettement. En fait qu'en est-il réellement ? Déjà depuis la loi Lagarde, les publicités sont interdites à partir du moment où elles annoncent une réduction des remboursements de 50% par exemple.

La raison en est toute simple, en effet avec le rachat de crédit, la mensualité diminue, mais bien entendu la durée de l'emprunt augmente, c'est-à-dire que cette diminution se fait avec une contre partie financière importante. Si la durée du crédit augmente, forcément le coût augmente lui aussi. Alors, il est vrai que la somme à débourser chaque mois sera moins conséquente et du fait augmentera le pouvoir d'achat du ménage et donnera du souffle à leur budget, mais le coût lui sera aussi plus élevé.

C'est une alternative qui sur le moment permet pourtant quelques économies appréciables et l'opération peut paraitre séduisante. Le taux de crédit est de plus souvent élevé et la durée de remboursement considérablement augmentée, de plus il faut y ajouter les frais de dossier. Malgré tous ces points négatifs, c'est une solution qui reste envisageable, voire indispensable dans certains cas, c'est une alternative au dépôt d'un dossier de surendettement. Un ménage étranglé par les dettes et crédits, mais dont le couple travaille peut envisager cette restructuration de manière à augmenter son pouvoir d'achat à court terme. Ils peuvent parfois permettre par exemple d'envisager un emprunt immobilier grâce à la baisse du taux d'endettement.

Il ne faut cependant pas oublier que le coût final a forcément augmenté. La nature du nouveau crédit dépend de la nature des prêts qui seront rachetés. De plus la législation varie suivant l'objet de ces emprunts. Si le regroupement comprend un prêt immobilier qui ne dépasse pas 60% dans la totalité du crédit, il pourra relever des dispositions du crédit à la consommation. Au-dessus de 60%, il dépendra de la législation sur les prêts immobiliers. Suivant le nombre de crédits, il se peut que le regroupement soit scindé en deux prêts. Il ne faut pas oublier que même si l'endettement parait moins élevé parce que la charge financière mensuelle est moins importante, en fait, c'est juste parce que le remboursement est reporté dans le futur.

Il existe des alternatives qui sont une meilleure gestion des dépenses. Il peut aussi s'agir d'éviter les crédits à la consommation dans des organismes qui ne seraient pas votre propre banque. Enfin, faire des remboursements anticipés en cas de rentrées d'argent imprévues permet de réduire peu à peu son endettement.

Un petit conseil

Le rachat de credit ou regroupement de crédits ne s'obtient pas si facilement que certaines publicités ont bien voulu le faire croire. Il faut pouvoir présenter le meilleur profil d'emprunteur possible pour obtenir des taux plus intéressants ou simplement une réponse positive. Ne pas attendre d'avoir des impayés avant d'agir est préférable, si l'emprunteur est catalogué à risque, le taux d'intérêt risque d'augmenter considérablement. Le mieux est donc de ne pas attendre de n'avoir plus que cette solution, toute baisse de revenu pouvant être anticipée devra donc donner lieu à une démarche si aucune autre solution ne peut être envisagée. Faites attention aux frais qui sont intégrés directement et augmentent souvent ce crédit d'une ou plusieurs mensualités. Enfin, puisque vous aurez gagné de la liquidité, essayer d'augmenter ou de démarrer une épargne avec un placement intéressant, permet de compenser le coût supplémentaire de ce crédit de restructuration.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017