Excite

Les billets de banque vont faire pousser les plantes au Brésil

Au Brésil, les petits paysans de l’État du Pará ont besoin d'argent. Ils vont en recevoir, mais pas forcément pour le placer en banque. En effet, l'Université fédérale rurale de l'Amazonas (UFRA) a mis sur pied un projet de traitement des déchets qui vise à donner une seconde vie aux billets de banque: les coupures de reals brésiliens seront hachés et les billets transformés en compost destiné à fertiliser les sols des petits agriculteurs.

Tout est parti du constat de la Banque centrale du Brésil qui doit éliminer chaque année 2,3 millions de billets usagés, soit pas moins de 13 tonnes de papier-monnaie chaque mois. Or, dès 2014, les billets de banque devront être recyclés, conformément à une loi votée par le parlement brésilien récemment.

Or le projet des étudiants de l’Institut socio-environnemental et de ressources hydriques de l’UFRA dirigés par le professeur Carlos Costa, a trouvé grâce aux yeux des banquiers brésiliens: les recherches et essais pour transformer les billets en compost sont entrées dans la dernière phase.

Les billets sont d'abord lardés de petites perforations destinées à faire perdre au papier sa valeur monétaire puis hachés, mélangés avec un compost à base de paille et de détritus de fruits et légumes, puis conditionné dans des sacs. Et ce sont ces sacs qui sont remis aux paysans.

Les premiers résidus de billets ont été remis voici deux mois à vingt agriculteurs de Capitão Poço et d’Irituia, deux villes de l’intérieur du Pará. Pas moins de 500 kg de billets usagés issus de l’antenne régionale de la banque centrale à Belém (capitale de l'Etat du Pará) ont déjà été ainsi recyclés dans les plantations des agriculteurs locaux.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2018