Excite

Les différences entre l'assurance vie et l'assurance décès

L’assurance décès et l’assurance vie font toutes les deux partie de la catégorie des assurances de personnes, mais ce sont des mécanismes distincts qu’il convient de bien différencier, tant au niveau de leur nature que de leur fonctionnement ou de leur but.

L’assurance décès peut être un moyen intéressant pour bénéficier rapidement d’un capital important, grâce au versement de primes d’un montant raisonnable, tandis que l’assurance vie demande plus de temps et de moyens mais offre plus de garantie en ce qui concerne la somme finalement délivrée.

La nature même de ces deux dispositifs les distingue : alors que l’assurance décès prend la forme d’une assurance traditionnelle, en garantissant un risque clairement évalué, l’assurance vie, elle, est une solution d’épargne qui garantit le versement d’un capital pour la réalisation d’un projet.

Souscrire à une assurance décès est donc lié à une limite d’âge, la probabilité que le sinistre survienne augmentant au fil du temps et devenant trop importante pour l’assureur. L’assurance vie n'est qu'un pur produit financier. Le capital de l'assurance vie dépend uniquement des sommes déposées ainsi que des intérêts perçus sur ce placement.

Les deux mécanismes ne fonctionnent pas non plus de la même manière. En effet, pour le cotisant les primes sont versées à fonds perdus dans le cas de l’assurance décès, tout comme pour toute autre type d'assurance, c’est-à-dire que, si le risque garanti (le décès de l’assuré) ne se réalise pas alors l’intégralité des cotisations acquittées sera perdue. Mais si le sinistre a lieu (le décès de l'assuré), le capital convenu sera versé, quel que soit le nombre de mensualités honorées.

Une autre différence essentielle entre ces deux types de contrats réside dans le but recherché par leurs souscripteurs. En effet, les deux offres répondent à des demandes bien distinctes, alors que l’assurance décès s’apparente davantage à un acte de prévoyance, en permettant à l’assuré de mettre ses proches à l’abri du besoin, dans l’hypothèse où il viendrait à décéder

Par contre, l’assurance vie répond à une volonté d’épargne, visant à constituer une réserve d’argent pour faire face à des événements futurs, que l’assuré soit décédé ou non, celui-ci pouvant recevoir, lui-même ou le bénéficiaire de son choix, une rente, permettant d’améliorer ses revenus, ou encore percevoir un capital pour affronter tous types de dépenses. Cette distinction implique que la plupart des assurances vie sont proposées par des organismes de banques, tandis que l’ensemble des assurances décès reste bien souvent de la compétence des organismes d’assurances.

Photo amandabhslater via flickr.com

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017