Excite

Les investissements chinois en France en plein essor

Le montant total des investissements directs chinois en France a bondi de 250 millions d'euros en 2005 à 3,5 milliards en 2013 (4,2 milliards en incluant Hongkong), soit 0,8 % du total des investissements étrangers dans l'Hexagone. Ce bond découle pour l'essentiel des prises de participation telles CIC dans GDF Suez ou Dongfeng dans PSA.

La France est ainsi le premier pays d'accueil en Europe des investissements créateurs d'emplois en provenance de Chine en 2013, s'arrogeant 21 % des projets dirigés vers l'Europe. Les entreprises chinoises emploient plus de 11 000 personnes en France, privilégiant les secteurs de l'énergie, de l'agroalimentaire, du verre-bois-papier et de l'aéronautique, selon l'Agence française des investissements internationaux.

Pour les analystes, ces investissements sont motivés par l'intérêt d'avoir accès à une marque ou à une technologie, pour pouvoir ensuite l'exporter. Ce qui explique leur intérêt particulier pour des secteurs comme le luxe, les cosmétiques, les vignobles et la pharmacie. L'agroalimentaire « made in France » est également prisé des investisseurs chinois, échaudés par les nombreux scandales sanitaires impliquant de la nourriture en Chine.

Le commerce bilatéral entre la France et la Chine (deuxième fournisseur de l'Hexagone et huitième client pour les exportations françaises) est passé de 10 milliards d'euros en 1995 à 60,7 milliards en 2013 (Hongkong inclus), selon le ministère du commerce extérieur. Mais le déficit commercial s'est fortement creusé à 21,6 milliards en 2013, soit le plus important pour la France sur un déficit total de 61,2 milliards.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2018