Excite

Les marques de luxe Louis Vuitton et Gucci luttent contre la contrefaçon

Louis Vuitton veut se prémunir des contrefaçons et conclut un accord avec le premier site de commerce en ligne chinois Taobao. Ce dernier s'engage ainsi à empêcher la diffusion de produits de contrefaçon avec des mesures « proactives et préventives » auprès des vendeurs ainsi que le retrait des offres suspectes, selon un communiqué de Louis Vuitton, la marque phare du numéro un mondial du luxe LVMH.

« Cette coopération est inestimable pour nous, car elle permet d'empêcher le transport, la fabrication et la vente de marchandises contrefaites, tant en ligne que hors ligne », a déclaré Valérie Sonnier, directrice mondiale de la propriété intellectuelle chez Louis Vuitton.

Selon les statistiques de l'Union européenne, les quatre cinquièmes des produits contrefaits saisis en Europe viennent de Chine. Lancé il y a dix ans, Taobao.com est un site de vente entre particuliers qui revendique plus de 500 millions d'utilisateurs en Chine et propose quelque 800 millions de produits. C'est un des 20 sites les plus visités au monde selon le classement Alexa. Les ventes en ligne en Chine devraient représenter chaque année près de 500 milliards d’euros d'ici à 2020, soit le premier marché du genre au monde, selon le cabinet McKinsey.

Quant à Gucci, la marque de luxe italienne s’est vue attribuée plus de 100 millions d’euros à titre de dommages et intérêts par une sentence du tribunal du district sud de Floride. En mai 2013, Gucci avait en effet entrepris une action en justice contre plusieurs sociétés pratiquant la vente en ligne de produits de contrefaçon de la maison aux USA. Victoire sur toute la ligne : la Cour a également ordonné la cessation immédiate de cette activité et la livraison à Gucci de 155 noms de domaines internet utilisés pour cette vaste opération de contrefaçon.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2018