Excite

Les pays émergents investissent plus dans les pays développés que l'inverse

Selon une nouvelle étude du cabinet d'audit et de conseil PwC, les pays à forte croissance investissent désormais plus dans les pays développés que l'inverse. C'est ainsi 161 milliards $ (124 milliards d’euros) qui ont été investis dans les pays développés entre 2008 et 2012, contre 151 milliards $ (117 milliards d’euros) « seulement » par les pays développés dans les pays émergents.

Surtout, la tendance est très clairement à la hausse pour les premiers : en 2012, les marchés à forte croissance ont réalisé 32,6 milliards de dollars (25 milliards d’euros) de transactions dans les marchés matures, près de trois fois plus qu'en 2005.

Le cabinet a retenu la Chine, l’Inde, les États du Golfe et l’Arabie Saoudite, la Russie et le Brésil dans le groupe des pays émergents. Les États-Unis, le Royaume-Uni, l’Allemagne, l’Australie, le Japon et le Canada constituent quant à eux les marchés matures. La tendance est portée en particulier par les investisseurs chinois, qui réinvestissent dans le monde entier les fruits de la croissance forte des dernières années. La France n'est pas étudiée par le cabinet, pourtant très présent dans le pays.

Selon PwC, « la hausse du nombre d’entreprises issues de marchés à forte croissance qui investissent dans les marchés matures est de nature à insuffler une dynamique nouvelle aux fusions-acquisitions internationales au cours des prochaines années ». Cela en particulier en raison de la diversification croissante de ces investissements : « Les secteurs ciblés sont de plus en plus nombreux, couvrant tout l’éventail des industries et des services, de l’énergie aux biens de consommation, en passant par les matières premières, l’ingénierie, les médias et la distribution. »

De tels résultats amènent naturellement à se demander si l'économie française peut se passer de ces investissements des pays émergents?

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2018