Excite

Les pays émergents veulent une banque de développement commune

Les dirigeants des pays émergents des BRICS vont créer une banque de développement commune destinée à financer des infrastructures. Cette nouvelle institution devrait leur permettre de se passer de la Banque mondiale, laquelle se dit « prête » à travailler avec la nouvelle institution et rejetant implicitement toute concurrence entre les deux institutions.

Les représentants des cinq pays (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) réunis à Durban, en Afrique du Sud, ont conclu un accord en vue de la création de cette banque de développement, a indiqué le ministre sud-africain des Finances Pravin Gordhan. La nouvelle banque devrait être dotée d'un capital de départ de 50 milliards de dollars (prés de 40 milliards d’euros), soit 10 milliards de dollars par pays.

Soucieux de leur indépendance, les cinq pays, qui rassemblent 43% de la population et produisent le quart du PIB de la planète, veulent toutefois se doter d'institutions et mécanismes communs leur permettant de contourner un système mondial actuellement dominé par l'Occident via le Fonds monétaire international (FMI), la Banque mondiale et les agences de notation.

Outre la création d'une banque de développement, les BRICS pourraient aussi mettre en réserve une partie de leurs fabuleuses réserves de change - 4400 milliards de dollars, selon Pretoria, aux trois quarts détenus par Pékin - pour s'entraider en cas de choc conjoncturel. Ce pot commun, qui leur permettrait d'éviter un recours au FMI, devrait être doté d'une centaine de milliards de dollars, selon le gouverneur de la banque centrale du Brésil Alexandre Tombini.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2018