Excite

Les producteurs italiens de parmesan désespérés

  • Getty Images

La crise économique est dévastatrice pour la production de parmesan. Le prix payé aux producteurs du parmigiano reggiano, le parmesan d'origine contrôlée, a en effet diminué l'an dernier de 20%. Il est passé de 9,12 euros en janvier 2014 à 7,31 euros fin décembre, selon la Coldiretti, principale organisation agricole en Italie.

Cette situation met à risque une industrie qui pèse quelque quatre milliards d'euros de chiffre d'affaires, si on prend également en compte le "grana padano", proche du parmesan, dénonce l'organisation. Les producteurs de parmesan, établis en Emilie-Romagne entre Parme et Bologne, dans le centre de l'Italie, sont également furieux de la concurrence déloyale de «faux» parmesans (sans AOC) produits un peu partout dans le monde.

En 2014, et pour la première fois, la production de faux parmesans, un des fromages les plus copiés dans le monde, a dépassé celle du parmigiano reggiano, a également dénoncé la Coldiretti. L'exportation de parmigiano, le roi des fromages italiens, a ainsi baissé de 10% l'an dernier aux Etats-Unis, en dépit d'un taux de change favorable, relève l'organisation.

La production de faux parmesans a dépassé l'an dernier les 300 000 tonnes, essentiellement aux Etats-Unis, contre les 295 000 tonnes produites en Italie, selon l'organisation agricole. En Europe, le parmesan est protégé, grâce à une appellation d'origine contrôlée. La Coldiretti met en garde contre la fermeture de nombreuses petites unités de production. Une sur quatre a déjà fermé depuis 2007, souligne l’organisation, qui revendique 1,5 million d'adhérents.

Pour mémoire, un puissant séisme avait ravagé la région de fabrication du parmesan en janvier 2012. Les unités de production avaient subi d'importants dégâts, avec la perte de caves entières, où vieillissent les meules de fromage, et la destruction d'étables.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017