Excite

Marché financier : le primaire

C’est sur le marché primaire que les collectivités locales, les entreprises ou l’Etat peuvent se procurer des financements à long terme, contre des valeurs mobilières. Voici comment cela fonctionne.

Tout d’abord, les émetteurs, collectivités publiques, entreprises ou l’Etat décident de la nature des titres à émettre : actions, obligation ou warrants ; mais aussi de leurs caractéristiques comme les modalités de souscription, le prix d’émission, les primes de remboursement…

Ceci étant défini, La Poste, les établissements de crédit et les entreprises sont contactés afin de proposer ces actions ou obligations au public et assurer la transaction. Ce sont eux qui vont donc recueillir les fonds et garantir la fin des opérations.

Enfin, c’est le public qui décide de souscrire… ou non. Ainsi, contrairement au marché financier auquel nous sommes habitués, ce marché primaire n’est pas localisé ni soumis à la loi de l’offre et de la demande.

On trouve sur ce marché, les plus importantes sociétés françaises et étrangères cotées en bourse et la majorité des emprunts obligataires privés ou publics y est traitée. Les conditions d’admission sur ce marché sont simples et moins rigoureuses que sur le marché secondaire.

Le marché primaire ou marché neuf fait partie du ‘marché réglementé’, qui fait lui-même partie du marché des actions et obligations. Ce marché implique l’utilisation d’instruments financiers qui sont des actions ou autres donnant accès au capital social ou à un droit de vote. Ces instruments ne pouvant être émis que par l’État ou une personne morale.

Photo : Alex E. Proimos (flickr.com)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017