Excite

Mario Monti lance un nouveau plan d'austérité

  • repubblica.it

C'est dimanche après-midi que le conseil des ministres extraordinaire s'est tenu. Le gouvernement a indiqué dans un communiqué que serton effectuées des dépenses en faveur de la croissance et de l'emploi pour plus de 10 milliards d'euros, ainsi que des interventions structurelles s'élevant à 20 milliards d'euros sur une période de 3 ans.

Le plan d'austérité annoncé en Septembre ne suffira donc pas, selon les économistes italiens. Les mesures d'ajustement budgétaire toucheront les retraites, un sujet brulant pour les syndicats qui s'y opposent avec ferveur. Les médias parlent d'un chiffre atteignant les 24 millions d'euros, qui permettraient de rembourser une partie de la dette du pays.

La différence est que cette fois, le président du conseil et ministre de l'économmie et des finances, Mario Monti, tient à montrer l'exemple en renonçant à son salaire et en invitant ses concitoyens à faire l'effort, ensemble. La situation économique est en effet critique à l'heure actuelle de l'autre coté (ou peut être des deux) des Alpes.

La ministre des affaires sociales a même pleuré au moment d'annoncer l'adoption de la réforme sur les retraites. Comme en France, on parle de l'augmentation de l'âge de départ à la retraite, et cette dernière devrait être calculée sur l'ensemble de la carrière, et non pas sur les derniers salaires perçus.

Si l'Italie a décidé d'agir aussi vite, c'est aussi parce que le besoin de rassurer ses partenaires économiques se fait de plus en plus fort. Washington, Pékin et Tokyo suivent de près la situation de la 3ème économie de la zône euro. Il y a toutefois fort à parier que ces mesures trouveront de nombreux partisans en Italie, mis à part les éternels mécontent comme Umberto Bossi et les syndicats. En effet, si le pays veut éviter la faillite, il semble logique que tout le monde accepte d'y mettre du sien.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017