Excite

La médecine tropicale quitte Marseille pour Brétigny-sur-Orge

La nouvelle du départ de la médecine tropicale de Marseille a fait l'effet d'une bombe dans cette région qui a déjà vu partir le centre de recherche en médecine navale de Toulon et celui des risques NBC de La Tronche. Le départ effectif aura lieu en juin 2013, mais le transfert vers Brétigny-sur-Orge est déjà engagé.

Un héritage colonial

Le centre de médecine tropicale de Marseille avait été créé en 1905, en pleine période coloniale, et c'est le palais du Pharo qui abritait ce prestigieux centre de recherche. Il permettait alors de former des médecins, des infirmiers et des pharmaciens faisant partie de l'armée française, et lui valant son surnom d'école du Pharo.

Par la suite, ce centre c'est spécialisé dans la recherche sur les maladies tropicales : paludisme, virologie tropicale et méningite. C'est devenu, entre autres, un laboratoire de référence pour l'OMS en ce qui concerne les méningocoques.

Un transfert dans de bonnes conditions

Le centre de médecine tropicale de Marseille disposait d'un personnel de 119 personnes, la moitié étant du personnel militaire.

Afin de préparer le transfert, des civils ont été recrutés, avec des contrats à durée déterminée, et toutes les personnes ont été soient aidées dans l'organisation de leur déplacement, soit soutenues dans leur reconversion.

L'avenir de la médecine tropicale

Le personnel qui a accepté le transfert va intégrer l'Irba, à Brétigny-sur-Orge, une institution dont l'effectif devrait atteindre les 450 personnes, et rassemblant militaires et civils, et leur activité concernera plus particulièrement les "interactions de la santé du militaire avec les environnements extrêmes."

La nécessité d'une campagne contre le paludisme se fait sentir dans le monde, même en France.

Les maladies tropicales

Avec la mondialisation, les maladies tropicales ne concernent plus seulement les pays tropicaux, mais aussi tous les pays du monde. Le paludisme atteint les zones méditerranéennes, le moustique tigre est découvert dans le Lot-et-Garonne... et de plus en plus de personnes se rendent à l'étranger. La médecine tropicale de Marseille étudiait tous ces problèmes, mais restera-t-il un centre aussi pointu en France ? Seul l'avenir nous le dira.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017