Excite

Obtenir un crédit malgré l'interdit bancaire

L’interdit bancaire fait suite à un voire plusieurs incidents de paiements concernant un ou plusieurs chèques et/ou des remboursements de crédit. Dès lors, l’inscription au FICP ou FCC est effective et l’accès au crédit devient très compliqué.

Bien que le chemin soit long et parfois assez onéreux, il demeure quelques solutions d’accès au crédit pour interdit bancaire.

Dans le cas d’un particulier interdit bancaire mais propriétaire de son logement, un crédit hypothécaire apparait comme une solution sérieuse à envisager. Il s’agit d’hypothéquer son bien en fonction de sa valeur.

Dans le cas d’une demande de crédit établie par un interdit bancaire locataire de son logement, les risques de refus sont assez élevés mais la solution peut se trouver. Dans cette situation, il faut absolument s’orienter vers le rachat de crédit ou la renégociation du prêt qui permettront au bénéficiaire de rééchelonner sa dette dans le temps en profitant de mensualités moins élevées et donc d’un taux d’endettement plus faible. L’équilibre peut alors être retrouvé dans le budget.

Concernant les personnes inscrites au FICP ou au FCC, Fichier national des Incidents de remboursement de Crédit Personnel ou Fichier Central des Chèques, le recours se situe dans le dossier de surendettement établi auprès de la Banque de France. Il est essentiel que le budget soit équilibré avant toute demande de crédit. Les fichés au FICP ou FCC voient de toutes façons leurs demandes de prêts automatiquement rejetées puisqu’une consultation de ces fichiers est obligatoire.

Enfin, face à l’interdit bancaire, il est possible d’envisager d’ouvrir un compte dans une banque étrangère afin que celle-ci puisse octroyer un prêt à son client. Toutefois l’ouverture d’un compte dans ces banques est onéreuse et donc peu rentable…

Photo : o5com (flickr.com)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017