Excite

Pour un particulier qui prête de l'argent : précautions et conditions ?

Il paraît évident qu'un prêt entre particuliers serait plus avantageux pour l'emprunteur comme pour le prêteur, puisque l'intermédiaire qu'est la banque n'interviendrait pas dans l'opération. Le particulier qui prête de l'argent pourrait alors le faire à un taux supérieur à celui de son livret A et l'emprunteur obtiendrait un taux moins élevé et un prêt nécessitant moins de formalités.

Les raisons pour lesquelles ce type de crédit personnel est moins pratiqué en France sont probablement, d'une part parce qu'il est plus difficile de mettre en relation les emprunteurs et les prêteurs, d'autre part, parce que la banque est plus rassurante pour les deux.

Le prêt entre particuliers est soumis aux règles des contrats classiques, c'est-à-dire qu'il ne faut pas dépasser le taux d'usure et qu'il faut rédiger un acte indiquant les modalités de remboursement.

La rédaction de l'acte est obligatoire au-dessus d'un certain montant, et dans tous les cas, en cas d'absence d'acte, les tribunaux considéreront qu'il s'agit d'un don et non d'un prêt, et l'argent sera perdu.

Ce contrat peut être soit un acte authentique, signé devant notaire, soit un acte sous seing privé, signé par les deux personnes avec la somme écrite en toutes lettres. Le premier a pour avantage qu'en cas de litige le prêteur peut engager immédiatement les procédures, sans passer par le tribunal.

Enfin, il est très important de se méfier des arnaques qui sont nombreuses et pour cela, deux règles sont importantes : ne jamais payer de frais de dossier (interdit par la loi pour les particuliers) et ne pas faire de paiement hors Union Européenne, car aucun recours ne serait alors possible.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017