Excite

Payer sans contact, l’ultimatum des opérateurs mobiles

Depuis 2006, des expériences sont menées par les banques, or pour le moment, aucun établissement ne se montre très disserte pour communiquer sur les retours de ces expériences du paiement sans contact. Le doute s'installe donc sur l'avenir de ce moyen de paiement, hésitations renforcées quand des opérateurs de téléphonie mobile tels que Bouygues Telecom lancent un ultimatum au secteur bancaire : soit le paiement sans contact est lancé à grand échelle en 2013, soit il ne verra pas le jour.

A ce jour, c'est le second scénario qui tient la corde mais le jeu reste ouvert. D'abord, la technologie utilisée pour le sans-contact fait peur. A partir de la puce de votre téléphone, vous êtes reconnu à distance sans que vous ayez à faire le moindre effort. Plus besoin de sortir votre téléphone portable de votre poche. Sauf que dans la réalité, cela n'est pas aussi simple. Et le consommateur a quelques craintes de ne plus maîtriser son acte de paiement. Il faut donc réduire à quelques centimètres la distance entre le téléphone et le détecteur. Si bien qu'il faut sortir le téléphone portable de sa poche pour le passer volontairement sur la zone du détecteur.

Bref, il reste du chemin au NFC pour s'imposer. Contrairement au QR Code, les consommateurs pointent un risque d'intrusion non-contrôlée dans leur vie privée. Pour tordre le coup à cette perception, le NFC doit relever cinq défis, selon Bouygues Télécom qui sont la clé du succès : proposer un usage récurrent (quotidien), avoir un apport fonctionnel qui fasse dire au consommateur que c'est mieux qu'avant, obtenir la confiance, être utilisable partout sans restriction, et avoir un modèle économique clair. Bref : une marque, un réseau d'acception illimitée et des règles d'usage claires et transparentes. Une partie de ces défis est technologique et intrinsèque au NFC. L'autre a déjà commencé ce sont les services et les expériences proposées au consommateur.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017